L’été

Qui a dit que la vie en Provence était de tout repos en été ? La population dans ce petit village du pays d’Aix au charme incontestable se divise grosso modo en deux : il y a ceux qui louent leur villa et partent se réfugier ailleurs avec les bambins, et ceux qui reçoivent les Parisiens et les cousins devenus subitement très famille dès qu’ils ont compris qu’ils pouvaient avoir un pied à terre gratis dans un des coins les chers de France. Pour les premiers, l’affaire est juteuse. La moindre villa avec piscine se loue dans les deux mille euros par semaine. La moyenne se situe entre 2500 et 3500, toujours par semaine, ce qui permet à la fin de l’été soit de payer les charges de l’année, soit un beau voyage au soleil en hiver … Cette formule convient à ceux qui ne supportent la chaleur estivale et préfèrent la douceur de l‘arrière-saison. Et qui sont bien organisés ! En effet, pour louer sa résidence principale, pas question de laisser traîner les affaires personnelles et celles auxquelles on tient. Les placards des chambres doivent être vides, itou pour les autres placards, étagères, etc. Dans une famille de cinq personnes, par exemple, la maîtresse de maison – puisque c’est presque toujours la maîtresse de maison qui gère ce genre de choses- remplit quelque chose comme cinquante cartons qu’elle mettra ensuite dans un garage ou une annexe de la maison. Là où elle peut en fait, l’idée étant de faire disparaître toute trace de chacune des personnes de la maison. Son travail ne s’arrête pas là puisque après avoir préparé la maison, il faut s’occuper du jardin et de la piscine. Et tout recommencer à son retour mais dans le sens inverse…Bref, c’est un vrai job !
Pour ceux qui restent là, on ne le dirait pas certes, mais là aussi c’est un vrai job ! Certains voient leur villa transformée en maison d’hôtes, d’autres en dortoir, ou encore en mini colonie de vacances. Piscine, sieste, apéro, barbecue, …des vraies vacances où chacun se laisse bercer par le chant des cigales, cela ne se refuse pas. Le hic est que s’ils sont contents de revoir leurs amis ou leurs famille, les hôtes eux se mettent à rêver aussi à de vraies vacances. Des vacances sans courses, sans repas à préparer, sans draps à changer constamment, et seuls …Mais pour çà, il faudra attendre l’hiver car le planning de l’été d’après est déjà plein…

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

× -